Nos faces cachées (Amy Harmon)

Nos faces cachées d’Amy Harmon est un roman avec un pitch un peu cucul la praloche mais qui au final fonctionne très, très bien (et avec des scènes de baisers supaaaaires, laissez tomber, à ce rythme-là, dans un mois je me mets à lire et chroniquer Barbara Cartland).

Ambrose Young est un beau ténébreux, champion de lutte de son école et chic type de surcroît, et toutes les filles de son lycée seraient évidemment prêtes à être damnées pour avoir le droit de glisser leur langue dans sa bouche. Fern est une lycéenne adepte des romances littéraires et des récits Harlequin (un peu comme moi donc), livrée avec toute la panoplie stéréotypée de l’adolescente au physique ingrat (petite, maigrichonne, affublée d’un appareil dentaire et d’une paire de lunettes évidemment immondes). Pour parfaire sa popularité, elle a deux amis au monde : Rita, la fille la plus sexy du lycée qui évidemment, lui fait de l’ombre, et Bailey, son cousin atteint d’une myopathie de Duchenne qu’elle trimbale partout dans son fauteuil roulant. En somme, c’est une gagnante.

Evidemment, la fille moche tombe amoureuse du beau ténébreux d’un mètre quatre-vingt-onze. Sauf que sa copine sexy voudrait bien vérifier d’elle-même cette légende urbaine selon laquelle la taille des doigts est proportionnelle à la taille de vous savez quoi. Alors elle demande à sa copine moche mais romantique de lui écrire des billets doux pour qu’elle les adresse au beau mec du lycée, comme si elle les avait écrits elle-même. Et ainsi Fern-la-moche se retrouve-t-elle à entretenir une correspondance sentimentale avec le bellâtre qui croit quant à lui correspondre avec Rita-la-blonde-à-forte-poitrine. Vous me suivez ?

Bref, à ce stade du résumé, je sais que vous vous demandez si je suis pas en train de me foutre de votre gueule avec ce bouquin. Vu que ça fait un peu beaucoup de clichés réchauffés d’un coup d’un seul dans la même gamelle. Mais attendez, la suite est mignonne.

Et cette suite, je m’en voudrais de trop vous la spoiler mais en gros, quelques années plus tard, tout s’inverse et pour des raisons que je refuse de vous révéler ici (car j’ai bon espoir que vous lisiez ce roman même si je vous le vends d’une façon vraiment désastreuse), la fille moche devient plutôt canon (la magie des lentilles, du traitement orthodontique achevé et des seins qui poussent) tandis que le beau mec revient de la guerre quelque peu amoché. Ah oui, et aussi, la fille sexy devient un peu moins sexy depuis qu’elle s’est fait engrosser par le gros débile alcoolo du bled qui lui saccage la tronche régulièrement. Et bref, disons que la roue tourne (sauf pour le myopathe en fauteuil roulant qui malheureusement, reste myopathe en fauteuil roulant). Alors forcément, tout ça, ça rééquilibre un peu la donne en matière de compatibilité amoureuse.

Et je n’ajouterais rien pour vous convaincre si ce n’est qu’à la page 291, il est question d’un baiser qui donne à l’héroïne l’impression « qu’elle va se désintégrer, comme un immeuble que l’on démolit de l’intérieur et qui s’effondre proprement sur lui-même sans rien déranger autour » (achevez-moi putain). Et aussi, que j’ai lu ce roman en une seule nuit, signe que c’était captivant.

Bref, je crois que je suis à ça de créer un blog qui recensera tous les meilleurs récits de baisers de la littérature jeunes adultes. Et je profite de cette menance pour enchaîner sur un livre que j’ai lu en deux nuits au lieu d’une seule mais c’était uniquement parce que j’avais vraiment besoin de sommeil, sans ça vous pouvez me croire, je ne l’aurais jamais abandonné quelques heures, jamais.

 

nosfacescachées

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s