Noeuds et dénouements (Annie Proulx)

J’ai lu Noeuds et dénouements d’Annie Proulx, sur les conseils de Hellvis, lectrice sympa de ce blog.

Noeuds et dénouements, aka l’histoire d’un type qui n’a vraiment, mais alors vraiment pas de chatte.

Quoyle est un homme malchanceux que la vie a affublé d’un corps trop massif et d’un menton proéminent qu’il passe son temps à dissimuler maladroitement. Méprisé par les siens, il erre dans son existence insipide sans ami ou presque, jusqu’au jour où sa route croise celle de Petal, une nymphomane excentrique au tempérament de feu que Quoyle ne cesse pourtant de voir comme un ange tombé des cieux. Après un mariage et deux enfants, Quoyle, alors journaliste de bas étage, voit son mariage sombrer. Petal le méprise, collectionne les amants, passe son temps dans les bars et les hôtels, et se fout éperdument de ses deux filles affublées de noms de strip-teaseuse, auxquelles elle n’attache pas le moindre intérêt ni la moindre considération. Quoyle, qui est un bon gars un peu con-con, accepte tout cela, tolère les infidélités, débordements et absences de sa femme, élève seul leurs deux filles intenables, mais tient bon en pensant à cette petite lueur de bonheur furtif que Petal a un jour allumé en lui.

Et puis comme dans toutes les histoires de ce genre, Petal se fait la malle avec son dernier amant en date, embarque les enfants dans son road trip, les vend au passage contre une liasse de billet, et finalement, meurt violemment dans un accident de la route car que voulez-vous, le karma fait parfois bien les choses.

A ce stade-là, vous vous doutez bien que ce pauvre looser de Quoyle pense avoir atteint les limites de la scoumoune. Pourtant, dans son malheur, il rencontre une vieille tante qu’il a peu connue et qui lui propose un deal : tout plaquer et tout recommencer à zéro, lui, les deux gamines et elle, la vieille tante solitaire qui après tout, n’a plus non plus qui que ce soit auprès d’elle. Ensemble, ils formeront une nouvelle famille, se serreront les coudes, reprendront un nouveau départ sur la terre de leurs ancêtres, et ainsi prennent-ils le large vers Terre-Neuve.

Le roman raconte ainsi la nouvelle vie de Quoyle et des siens sur l’île de ses ancêtres, une île hostile, fourbe et coriace. Changement d’existence radicale pour Quoyle qui y découvre une existence rude, un climat terrifiant, un contexte social sordide et déprimant et des gens éprouvés par cette existence qui, pour beaucoup, s’apparente à une survie de tous les instants. Routes impraticables, tempêtes qui emportent les maisons, pères de famille disparus en mer, tout y est hostile pour Quoyle mais réchauffé par l’engouement de la vieille tante, qui entend bien restaurer la vieille maison familiale et lui redonner vie, il se laisse aller à cette nouvelle aventure pleine d’inattendu, sans rien savoir du sombre passé de ses inquiétants ancêtres naufrageurs.

Au fil des chapitres, on y découvre Terre-Neuve et ses pêcheur aigris, ses anciennes légendes et superstitions, son atmosphère d’outre-tombe, ses vieux rebouteux qui jettent des sorts en nouant des cordelettes et puis surtout, ses secrets de famille qui n’auraient jamais dû refaire surface.

Noeuds et dénouements est un roman à lire, cela ne fait nul doute. Je ne dirais pas que ce roman m’a bouleversée ni remué les tripes, rien de ce genre-là non, mais c’est un véritable bonheur à lire et l’on s’attache décidément très vite à ces drôles de personnages. Bunny, l’enfant surexcitée qui voit roder des chiens fantômes. Agnis, la vieille tante meurtrie mais droite comme un roc et qui ne flanche jamais. La petite communauté de Terre-Neuve, ses pêcheurs rêvant de gagner la Floride, ses hommes ivres morts qui coulent les bateaux les soirs de beuverie, ses héros locaux qui se suspendent à des poutres par l’auriculaire. Et bien sûr Quoyle, Quoyle le gauche, Quoyle le malchanceux, Quoyle le pauvre bougre qui pense n’avoir jamais rien eu à attendre de la vie, qui s’émerveille toujours lorsqu’un moment de joie croise sa route, Quoyle, le pauvre type qu’on a envie de serrer dans ses bras après lui avoir servi une gaufre en forme de coeur.

 

Acheter Noeuds et Dénouements d’Annie Proulx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s