En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut)

En attendant Bojangles  est l’histoire d’un couple totalement fantasque et extravagant, raconté par leur fils, un fils émerveillé par le spectacle quotidien de ces deux êtres fous d’amour qui s’enivrent de fêtes, de champagne, de doux mensonges et de folie douce. Ils vivent tous trois dans un appartement complètement fou, où le sol en damier du hall d’entrée constitue un jeu de dames géant auquel on joue en utilisant de gros coussins blancs et noirs, où l’animal domestique est un oiseau exotique nommé Mlle Superfétatoire, et où le séjour se change chaque soir en salle de bal, leur vie n’étant qu’une succession de fêtes, d’inventions, de chimères et de poésie. Fasciné par l’amour fou de ses parents et par cette ambiance de fête perpétuelle, l’enfant doit brusquement faire face à l’inéluctable : la folie douce de la mère se mute progressivement en délires et obsessions d’un autre genre. Son père et lui feront alors tout pour que malgré cette nouvelle donne, la fête continue coûte que coûte et pour que jamais ce couple hors norme ne cesse de danser au son de Mr. Bojangles.

Je vois pas quoi dire d’autre sur ce bouquin si ce n’est que c’est un parfaitchef d’oeuvre. La chiale totale, du début à la fin, pas parce que c’est à chialer de tristesse mais parce que c’est tellement beau et tellement poétique à la fois que nom d’un chien, je ne vois pas ce qu’on pourrait faire d’autre que de chialer en souriant, chialer en mordant le coin de sa couverture ou chialer en répandant du mucus plein sa tasse de thé (vous reprendrez bien une petite tasse après ça ?). Bon après, je suis un saule pleureur, donc je ne suis pas non plus très objective. Mais j’ai fait lire ce livre à d’autres personnes qui ont ri et chialé à la fois tout autant que moi et je pense que leur coeur de jeune fille a pleuré autant que le mien. Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de poésie condensée dans un aussi joli bouquin et vraiment, si vous ne deviez lire qu’un seul livre ce mois-ci, ou qu’un seul livre cette année, lisez vraiment celui-là. Ce sera les 15,50 € les mieux investis depuis longtemps.

 

IMG_20160427_135149

Acheter En attendant Bojangles
d’Olivier Bourdeaut

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s